La vie des ânes : quelques données

           

     Les ânes ont une espérance de vie de 20 à 45 ans. L’ânon est sevré entre 6 mois et un an, sa croissance est terminée entre 3 et 4 ans. On considère que la vie productive de l’âne dure de 4 ans à 15-20 ans selon l’état de santé de chacun. Après quoi on pense à sa retraite.

 Grandes oreilles à l'affûtGrandes oreilles à l'affût

           

L’âne est un herbivore, qui vit habituellement au pré pendant la belle saison, se nourrissant de l’herbe qui est à sa disposition. En hiver, il consomme du foin, distribué à volonté. Dans certaines situations ou les besoins alimentaires sont plus élevés, (travail, lactation…), on peut compléter le fourrage par des moulées adaptées aux chevaux. L’alimentation doit être suffisante, mais pas excessive, car de graves troubles métaboliques peuvent résulter d’une suralimentation glucidique et protéique, et l’obésité est la première cause d’infertilité chez les ânesses.

 

 Mia, notre ânesse fondatriceMia, notre ânesse fondatrice

 

 

     Pour son confort, on donne à l’âne la liberté de ses mouvements, et le loisir d’entretenir des relations sociales avec les autres membres de son troupeau. On fournit l’accès à un abri, pour se protéger du soleil ou des intempéries, et un point d’eau propre et fraîche. Lorsque l’on doit garder un animal au box, ou pendant la période hivernale, on s’assure de lui permettre, dans cet environnement confiné, de se coucher sur une surface propre et confortable, où il pourra se reposer. L’âne aime aussi ne pas être seul, aussi il doit rester en contact avec un compagnon lorsqu’il est au box.

 Un bon abri pour se cacher du ventUn bon abri pour se cacher du vent

           

    Les soins de base, en dehors de l’alimentation, consistent à vermifuger les animaux 3 à 4 fois par an, et à parer les pieds tous les 2 à 3 mois, dépendamment de la vitesse de pousse de la corne.