Les propriétés du lait d'ânesse

 Le lait d'ânesse dans l'histoire

 

    Le lait d’ânesse suscite beaucoup d’intérêt, depuis quelques années, pour diverses applications. L’histoire semble en effet montrer une tradition millénaire d’utilisation du lait d’ânesse dans différentes applications. Il fut utilisé dans l’antiquité pour guérir toutes sortes de maladies, il fut utilisé comme "Fontaine de Jouvence" pour la peau, mais aussi comme aliment adapté aux bébés orphelins du 19-20ème siècle, qui buvaient directement à la mamelle de l’ânesse.

Montana, bébé 2016
Fils de Julie et DakotaMontana, bébé 2016 Fils de Julie et Dakota

 

Cléopâtre, reine d'Égypte, entretenait sa grande beauté et la jeunesse de sa peau dans des bains de lait d'ânesse. Elle possédait un troupeau d’environ 700 ânesses.

 

Les Romains, déjà utilisaient le lait d'ânesse pour ses vertus thérapeutiques. Poppée, épouse de l’empereur Néron, l'utilisait afin de garder éclat et souplesse à sa peau. Messaline, impératrice romaine, femme de l’empereur Claude 1er (10 av. J.C. : 54 apr. J.C.), faisait des masques de beauté au lait d’ânesse imbibé sur des tranches de pain.

 

François 1er, roi de France, éreinté par les guerres et les excès, suivra les conseils d'un médecin de Constantinople et adoptera une cure de lait d'ânesse, qui fit, dit-on, des miracles. Il dira par la suite : "Un jour d'une ânesse, le lait me rendit la santé. Et je dois à cette circonstance, davantage aux ânes qu'à la Faculté."

 

Pauline, sœur de Napoléon, prenait des bains d’ânesse, ce qui fit scandale à l’époque ou le lait était très rare.


Au XIXe siècle, dans les rues des grandes villes, des ânesses déambulent, conduites par des marchands qui préviennent de leur passage en criant : "Lait d'ânesse, du bon lait d'ânesse !". Les élégantes consommaient régulièrement ce précieux breuvage, mais les familles pauvres n'en achetaient que pour un enfant malade ou un vieillard affaibli. En même temps se développe l'utilisation du lait d'ânesse dans les maternités. L'ânesse se prête facilement à allaiter les nourrissons qu'on lui présente directement à la mamelle.

 

Le lait d'ânesse était commercialisé jusqu'au début de ce siècle pour nourrir les bébés orphelins et soigner les enfants chétifs, les malades et les vieillards. Dans la tradition de cette utilisation du lait d'ânesse, des asineries ont vu le jour en France, en Italie, en Suisse, en Allemagne... Et le succès que rencontre ces élevages particuliers, qui commercialisent le lait d'ânesse, confirme la renommée ancestrale du produit et toute l'importance de ses propriétés vitales.

 

Les connaissances actuelles sur le lait d'ânesse

 

Dans l'alimentation:   

 

    La science a montré que le lait d’ânesse était effectivement le lait le plus proche du lait humain, et que c’était le mieux toléré, bien avant les formulations pour nourrissons. De nombreuses recherches sont menées, depuis quelques années, sur les propriétés alimentaires du lait d'ânesse et elles sont unanimes.

    

    Le lait d'ânesse est, en effet, considéré comme le meilleur lait de remplacement pour les bébés qui ne peuvent pas être allaités. C'est aussi une alternative pour les personnes allergiques aux protéines bovines contenues dans le lait. Ce lait est très digeste car il est pauvre en gras, et que les protéines, non coagulables, sont elles-mêmes facile à digérer. On étudie également les propriétés du lait d'ânesse dans le traitement de l'athérosclérose.

 

    Le principal obstacle à son utilisation alimentaire reste actuellement le coût élevé de production.

 

Dans les cosmétiques:

 

Nougat, un ânon de pâturageNougat, un ânon de pâturage
 

    Les applications cosmétiques du lait d’ânesse demandent, au contraire, des quantités de lait assez faibles pour une valeur ajoutée élevée. De nombreuses informations circulent sur les sites commerciaux, basés eux-même, le plus souvent, sur l’histoire de Cléopâtre, de Poppée ou d’autres femmes quasi légendaires, qui auraient conservé la jeunesse de leur peau, en prenant des bains de lait d’ânesse. Des recherches scientifiques ont pourtant été menées dans ce domaine, démontrant les propriétés du lait d'ânesse.

         Dans une étude toute récente sur les cosmétiques au lait d’ânesse en Italie (2013), Cosentino répertorie les propriétés avérées du lait d’ânesse en cosmétique:

 

Propriétés hydratantes et ré-équilibrante pour la membrane des cellules cutanées : Ces propriétés sont attribuées au fort taux de lysozyme, et au pouvoir antioxydant des acides gras contenus dans le 

 lait d’ânesse, selon plusieurs auteurs.

 

 Prévention des processus de vieillissement cutané, un effet lissant est obtenu par comblement des rides d’expression, Orsingher 2011.

 

 Régénère la substance intercellulaire du derme, en stimulant la  synthèse de collagène, Orsingher 2011.